Surmonter les obstacles: un modèle concerté à l’égard de la violence vécue par les femmes immigrantes au Nouveau-Brunswick

Ce projet de trois ans, lancé en 2015, repose sur la conviction qu’aucune femme victime de violence familiale et conjugale ne devrait naviguer seule à travers un système qui lui est inconnu, qui est inadapté et qui manque de ressources. Nombre d’acteurs participent à ce projet dont le but est de permettre aux femmes concernées d’accéder en temps voulu à des informations et à des services adaptés grâce à un modèle de prestation communautaire coordonnée. Le projet repose sur des partenariats, un travail de coordination et le partage de ressources entre les ministères provinciaux, les prestataires de services d’aide aux victimes de violence, les agences d’établissement, ainsi que tout autre organisme communautaires qui interviennent auprès des femmes et communautés immigrantes.

Le but est de bâtir des ponts entre les femmes concernées ainsi que les prestataires de services de lutte contre la violence familiale et conjugale et de services aux immigrants. Les prestataires sont en mesure de mieux comprendre la violence familiale et conjugale chez les immigrants et les nouveaux arrivants ainsi que les difficultés, les risques et les obstacles que connaissent les immigrantes victimes de relations violentes. Les résultats seront intégrés aux stratégies et aux formations provinciales sur la violence familiale et conjugale subie par les nouvelles arrivantes.

Le projet vise non seulement à améliorer les services, mais également à créer des liens entre les femmes concernées, à les aider à partager leur histoire et à mettre en place un système d’intervention tenant compte de leur culture.

*Ce projet est possible grâce au financement de Condition féminine Canada.

« Nous apprenons beaucoup les unes des autres. Nous avons toutes quelque chose en commun. Contrairement à ce que j’ai vis ailleurs, je ne suis pas repoussée. Quel soulagement d’avoir un lieu où on peut parler et où on n’effraie personne » – Membre de l’Association des femmes immigrantes du Nouveau-Brunswick

Localités du projet

Capture

Le projet a une portée provinciale mais vise trois collectivités en particulier :

  • Grand Moncton et sud-est du N.-B.
  • Bathurst et la région Chaleur
  • Saint Jean et la région de Fundy

Impacts

 

 

 

 

 

 

  • Complété un  Rapport d’évaluation des besoins suite à des entretiens et groupes de discussion avec plus de 100 individus, y compris des femmes immigrantes, fournisseurs de services et chercheurs.
  • Deux ateliers organisés avec plus de 100 participants à Saint John et à Moncton pour promouvoir la mise en place d’interventions communautaires coordonnées.
    • Lancement de la Table de concertation sur la violence contre les femmes immigrantes de la région de Moncton
  • Création de guides de référence et de ressources sur la violence familiale et conjugale chez les immigrantes au Nouveau-Brunswick.
  • Soutien au nouveau départ de l’équipe de recherche sur la violence familiale subie par les immigrants et les femmes des minorités visibles du Centre Muriel McQueen Fergusson :
    • En mai 2017, l’équipe de recherche du MMFC s’est associée à la Société du patrimoine asiatique du Nouveau-Brunswick pour son symposium intitulé Breaking Barriers and Moving Forward – Narratives of Challenges Faced by Asian Women Diaspora and Immigrant Women in New Brunswick, and Strategies for their Successful Integration, qui s’est tenu au Wu Centre, à Fredericton.
    • Le symposium s’est ouvert avec la première du documentaire intitulé Breaking Barriers Moving Forward, qui présente onze femmes asiatiques qui parlent des problèmes auxquels elles sont confrontées au Nouveau-Brunswick et de la façon dont elles les ont surmontés.
  • Effet catalyseur pour la création de l’Association des femmes immigrantes du Nouveau-Brunswick.
  • Intégration d’un représentant du CMNB au Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick.
  • Membres au groupe de travail sur les cas violence familiale et conjugale à haut risque.
  • Membre du comité « L’amour ne devrait pas blesser ».

Ressources

Nous vous invitons à suivre les liens ci-bas pour en apprendre plus sur la prévention de la violence et sur les campagnes et les recherches relatives au projet :

Autre liens intéressants :

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec Ginette Gautreau, Gestionnaire de projet à ginette.gautreau@nb-mc.ca.