2016 Prix des Champions de la Diversité Culturelle

champions-of-cultural-diversity

Ce prix a comme objectif de reconnaitre des employeurs pour leurs bonnes pratiques et leadership dans les domaines de promotion de la diversité, l’inclusion et l’intégration des nouveaux arrivants dans le marché du travail au Nouveau-Brunswick.

Notre appel à candidatures a été un réel succès et nous avons reçu en tout, 48 nominations dans les différentes catégories. Chacun d’entre eux, mérite d’être reconnu pour leurs efforts, aidant les nouveaux arrivants et les immigrants, à s’installer et s’intégrer dans nos communautés.

Sur les 48 nominations que nous avons reçues, 35 nominations ont été faites dans la communauté anglophone et 13 dans la communauté francophone. De toutes ces nominations, nous avons choisi 6 gagnants dans trois catégories différents: les grandes entreprises, les petites et moyennes entreprises et une catégorie individuelle.

Pour choisir les gagnants, nous avons créé un comité composé de six représentants de nos membres et un du CMNB. Le CMNB tient à remercier les 6 membres du comité: Abby David du YMCA Newcomer Connections à Saint John, Bonnie Doughty du Centre multiculturel de Fredericton, Agathe Robichaud du Comité d’accueil, d’intégration et d’établissement des nouveaux arrivants de la Péninsule acadienne , Kwame Boateng de l’association multiculturelle de comté de Charlotte, Mohamed Bagha du Centre multiculturel et de ressources pour les nouveaux arrivants de Saint John et Jocelyn Stevens de PRUDE, pour leur temps et leur engagement dans le processus de sélection. Nous avons effectué des suivis avec chaque candidat et des visites sur place avec les finalistes. Cela a été un long processus, équitable pour s’assurer que les gagnants étaient choisis de façon impartiale.

Félicitations à tous les gagnants! Merci aux gagnants, aux candidats et à ceux qui ont pris le temps de nominer leurs candidats!

Nominés

Gagnants :

L’école Samuel-de-Champlain (grande employeur)

L’école Samuel-de-Champlain est la seule école francophone dans la ville de Saint Jean. Ils ont 35 pays représentés dans l’enceinte et seulement l’année dernière ils ont reçu plus de 40 éleves étrangers.

Ils ont reçu le plus grand nombre d’enfants syriens entre toutes les écoles francophones. Cela est surement dû au fait que l’école est toujours disponible pour aider les familles de nouveaux arrivants et de les accueillir à bras ouverts.

Leur personnel suit des cours de sensibilisation culturelle pour être mieux préparés aux challenges qui peuvent survenir avec un groupe d’élèves si culturellement diversifiés. L’équipe d’enseignants de salle de classe, d’enseignants d’appui à l’apprentissage y compris pour les nouveaux arrivants et des assistants en éducation, tuteurs, chauffeurs, adjoints administratifs, etc… vont bien au-delà de leurs responsabilités pour s’assurer que les nouveaux-arrivants se sentent bien dans l’école.

L’école organise aussi des sessions d’informations pour les élèves nouveaux-arrivants et leurs parents. Annie Soucy, Directrice adjointe, décrit l’école comme une grande famille, tous sont bienvenus et l’école fait de sorte que tous les élèves se sentent comme chez eux. « Choisir notre école, c’est choisir sa famille, sa communauté. »

Merci école Samuel-de-Champlain pour votre engagement envers les enfants immigrants.

Eric Kennedy (representing  Annie Soucy directrice-adjointe) Ecole Samuel-de-Champlain

Fancy Pokket (Grande employeur)

Fancy Pokket emploie 70 personnes, dont 31 étrangers. Il est de plus en plus de difficile de recruter des employés pour la ligne de production dans la région. Sans les immigrants, il serait très difficile pour l’entreprise à rester ouvert. Ce sont des personnes qui travaillent dur et qui sont reconnaissantes de leur emploi.

Un employé à Fancy Pokket qui travaille avec l’entreprise depuis 14 ans a eu des problèmes de santé assez graves pendant ce temps ici, et entre le propriétaire et le personnel de gestion, à différentes occasions, Fancy Pokket l’a aidé avec ses obligations financières pendant les périodes où il était incapable de travailler. Il est un individu extrêmement fidèle. Par exemple, il y a quelques années, il y avait un feu dans un des convoyeurs. Le bâtiment a été évacué et le service d’incendie a dû venir. Cet individu a été le dernier à quitter le bâtiment et a en effet essayé d’éteindre le feu lui-même. Le personnel d’urgence a dû le forcer à sortir du bâtiment.

Une autre employée a un enfant dans son pays d’origine qui est malade, et Fancy Pokket lui a aidé financièrement en envoyant de l’argent à sa famille pour aider avec les factures médicales. De plus, à plusieurs reprises, l’entreprise a aidé les travailleurs temporaires avec leur paperasse pour devenir résidents permanents.

Fancy Pokket aide continuellement les nouveaux arrivants, notamment dans la livraison du pain aux nouveaux arrivants syriens au cours des derniers mois et dans la promotion du multiculturalisme dans la région.

Les employés sont extrêmement heureux dans leurs postes, ils obtiennent divers arrangements pour être en mesure d’assister à des cours ou voyager pour voir de la famille. Fancy Pokket s’assure que ses employés sont heureux et qu’ils s’intègrent bien au travail et dans la communauté

Merci Fancy Pokket pour vos efforts envers vos employées, nous sommes sûrs que vous avez leur loyauté et leur gratitude!

Fancy Pokket - Shanna Babbin and Nader Timani 2

Atlantic Ballet Theatre of Canada (petit / moyen employeur)

Le Ballet-théâtre atlantique du Canada emploie 11 étrangers sur un total de 21 employés. Les employés représentent 11 pays différents: le Canada, l’Ukraine, le Hong Kong, la Belgique, la France, le Japon, la Moldavie, le Kirghizistan, le Ouzbékistan, le Turkménistan et la Syrie.

Histoire de succès: une employée, Yuiko Minami- Diyanova, du Japon, a déménagé ici il y a 15 ans. Elle est venue seule, sans famille et ne parlait pas l’anglais ni le français quand elle est arrivée. Elle ne pouvait pas trouver de familles japonaises à Moncton à l’époque. Elle était seule et isolée, culturellement et linguistiquement. L’équipe s’est inquiétée qu’ils allaient la perdre. Puis un jour, elle est allée à Walmart et elle a vu une famille là-bas qui avait l’air d’être japonais. Elle leur a demandé et ils l’étaient : l’une des seules familles japonaises à Moncton à ce moment-là. Elle s’est senti beaucoup mieux après cela, elle avait besoin d’amis de son pays et ils l’ont aidé à s’intégrer! Elle est maintenant une employée heureuse, marié à un autre danseur, Sergiy Diyanov, originaire de l’Ukraine. Ils ont un petit qui parle quatre langues- japonais, russe, anglais et français. Yuriko et Sergiy ont été avec le Ballet-théâtre atlantique du Canada depuis 15 ans.

Le Ballet-théâtre atlantique du Canada sont un énorme défenseur de la diversité culturelle. Cela fait partie de leur fière identité organisationnelle depuis sa fondation en 2001. Ils promeuvent et encouragent activement les autres à embaucher une main-d’œuvre diversifiée, car il n’y a que des avantages à le faire. Nos vies, nos pratiques en milieu de travail et nos communautés sont enrichis avec la diversité.

Ballet de l’Atlantique se produit partout dans le monde et ont récemment ouvert également un programme après l’école pour les enfants, les classes sont multiculturelles et la demande dépasse largement l’offre. Atlantic Ballet enseigne à notre génération suivante non seulement la danse, l’artisanat et les arts, mais aussi comment se développer culturellement habile.

Nous vous remercions Ballet Theater Atlantique pour votre engagement pour la cause!

Atlantic Ballet - Susan and Igor 2

Subway Miramichi (petit / moyen employeur)

Subway Miramichi a 11 magasins ouverts à Miramichi et Bathurst, ils emploient 80 personnes. Le restaurant nominé, Subway Highway 11, emploi une immigrante récemment arrivée au Canada. Subway lui a offert sa première expérience de travail au Canada. Perry Flann, copropriétaire, dit que c’est difficile de trouver des personnes pour combler les postes vacants, les immigrants contribuent à combler les lacunes au fil des années.

Une histoire de succès : Un de leurs employés, un citoyen Filipino a remporté le prix d’employée de l’année de la chambre Miramichi. Il a été nommé par le public, c’était de fait une joie pour l’organisation, mais aussi pour l’ensemble de la communauté immigrante.

«Quand vous avez de bons employés, vous en prendrez soin!  » – Oui, en effet vous le faites et vous recueillez les récompenses! Merci Subway Miramichi pour croire en vos employés immigrants.

Rene Bassett representing Subway Miramichi

Daniel Amegadze (catégorie individuelle)

Daniel Amegadze a déménagée dans la province il y a 10 ans. Il est un modèle d’intégration des immigrants dans la région Chaleur. Il est actuellement président du conseil d’administration de l’Association multiculturelle de la région Chaleur. Daniel est un grand promoteur de la diversité culturelle dans la région.

Quand il est arrivé ici, il n’a pas obtenu des services disponibles actuellement aux nouveaux arrivants. Sa technique d’intégration était de s’engager dans autant de bénévolats que possible afin de connaître des personnes. « Pour s’intégrer, vous devez vous impliquer dans votre communauté».

Il est maintenant une figure renommée sur le multiculturalisme dans la région Chaleur et il est impliqué dans une variété d’activités qui aident les nouveaux arrivants, en particulier avec les jeunes. Il joue au soccer avec les jeunes immigrants et leur donne des conseils sur la façon de mieux s’intégrer dans la région.

Merci Daniel Amegadze pour consacrer une grande partie de votre temps à la cause du multiculturalisme et à la communauté immigrante!

Daniel Amegadze 2

Patrick Polchies (catégorie individuelle)

Patrick est un conseiller avec la Première Nation de Kingsclear et a été un partenaire clé dans l’organisation des dates de jeu à l’école primaire Wulastukw pour les enfants syriens et les enfants de la communauté Wulastukw. Il a également fait don, avec de l’aide monétaire de la part de Teed Saunders Doyle & Co – Chartered Accontants, de plus de 26 paires de nouvelles chaussures de sport pour les enfants syriens et a aidé à organiser un cercle de tambour et contes pour les familles syriennes séjournant à l’hôtel à Mactaquac.

Il est vraiment heureux d’avoir pu aider et est fier du cadeau qu’il a reçu, fait par les enfants syriens. Il a son affiche, avec plein de leurs dessins et messages, accroché sur son mur au bureau. Dans ses mots, « je ne veux pas un prix, j’ai fait ce que je pensais que ces enfants avaient besoin, ma récompense est cet affiche sur mon mur ».

Merci Patrick pour votre travail formidable pour l’accueil des nouveaux arrivants dans notre province!

Patrick Polchies