Notre Histoire

Founding NBMC President Professor Canstantine Passaris (right) with former NB Premier Frank McKenna (left) and his Royal Highness Crown Prince Charles of the United Kingdom (centre)

Le président fondateur du CMNB, le professeur Canstantine Passaris (à droite) en compagnie de l’ancien Premier ministre du Nouveau-Brunswick, Frank McKenna (à gauche) et de Son Altesse Royale le Prince de Galles (Charles) (au centre)

Le 7 octobre 1971, le Premier ministre Pierre Trudeau annonce à la Chambre des Communes que le multiculturalisme devient une politique officielle du gouvernement canadien. En 1982, l’article 27 de la Charte canadienne des droits et libertés reconnaît entièrement le multiculturalisme. Des associations multiculturelles se forment pendant ce temps dans les trois principales villes du Nouveau-Brunswick soit Fredericton, Saint John et Moncton.Pour faire valoir les angoisses, les espoirs et les aspirations de ces groupes multiculturels et de la collectivité à l’échelle provinciale et fédérale, on forme un organisme-cadre, à l’image du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick, en début d’année 1984. Le Conseil participe à la création de la Loi sur le multiculturalisme canadien, laquelle ouvre la voie à une foule de choses, fait des recommandations au sujet de la sensibilisation à l’immigration et des droits de l’homme. Somme toute, le Premier ministre Brian Mulroney fait adopter en 1988 la Loi sur le multiculturalisme canadien comme le recommandent le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick et différents groupes multiculturels et de groupes d’immigrants au pays.

Article clipping of the Multicultural Association of Fredericton’s 10th anniversary with long term members, including NBMC life-time members Ibrahim Ghanem and Madhu Verma

Coupure d’un article du 10e anniversaire de l’Association multiculturelle de Fredericton en compagnie de membres de longue date, dont les membres à vie de la CMNB Ibrahim Ghanem et Madhu Verma.

Le CMNB a participé à la fondation de la Loi sur le multiculturalisme canadien, laquelle saura créer un terreau fertile pour permettre au Canada de devenir le leader international en multiculturalisme et en immigration qu’il est aujourd’hui. Somme toute, le Premier ministre Brian Mulroney fait adopter en 1988 la Loi sur le multiculturalisme canadien comme le recommandent le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick et différents groupes multiculturels et de groupes d’immigrants au pays.

Article clipping from 1988 of the New Brunswick Multicultural Council

Coupure d’un article du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick en 1988

Le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick stimule le développement et la formation de nouvelles associations multiculturelles dans diverses régions du Nouveau-Brunswick où ces associations sont inexistantes. Lors de sa création, le CMNB ne comptait que trois organismes sur sa liste de membres; il en a maintenant 16 sous sa coupe. Le CMNB continue de soutenir et de garder le contact avec ses membres par le biais de formation et d’événements divers; et de promouvoir la sensibilisation du public et l’engagement dans la réalité multiculturelle du Canada et du Nouveau-Brunswick.

Le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick, dont le personnel est composé de gens passionnés et exceptionnels, fait campagne depuis 1984, et continue dans cette voie, afin que le Nouveau-Brunswick devienne un milieu englobant et davantage multiculturel.