Foire aux questions

Comment puis-je aider?

Veuillez consulter notre page Web sur notre réponse aux réfugiés syriens ou cliquez les liens ci-dessous pour savoir comment vous pouvez contribuer.

 

Puis-je aider d’autres façons?

On encourage les gens des quatre coins de la province à hausser le degré de sensibilisation général, à recueillir des dons et des biens et à favoriser la solidarité à l’appui des efforts de réinstallation des réfugiés syriens. En plus des possibilités ci-dessus, les gens peuvent choisir :

  • d’organiser un événement de financement ou de recueillir des dons et des articles dans la communauté;
  • d’organiser un événement de sensibilisation du public comme un entretien avec un réfugié ou un immigrant local;
  • d’organiser un souper thématique ou une soirée de documentaire pour encourager la discussion dans leur communauté;
  • de participer à la diffusion de la campagne en ligne #restauronslespoir à l’aide des médias sociaux, des nouvelles et de la radio communautaires et à l’intérieur de leur cercle social en portant l’une de nos épinglettes ou en installant une affiche dans leur bureau ou sur les murs de leur école;
  • d’aider à parrainer une famille réfugiée (renseignements supplémentaires ci-dessous);
  • de s’inscrire à notre bulletin d’information et de nous suivre sur Facebook et Twitter pour être au courant des informations les plus récentes.Comment puis-je participer à la réinstallation des réfugiés?

 

Comment puis-je participer à la réinstallation des réfugiés?

Plusieurs organismes de réinstallation accepteront avec plaisir les dons des membres du public qui souhaitent contribuer aux efforts de réinstallation des réfugiés et participer à des fonds de parrainage. Des renseignements supplémentaires sur la manière d’effectuer des dons figurent sur notre page d’information sur les dons.

Pour ceux et celles intéressés au parrainage privé de réfugiés, merci de visiter le site Web du ministère d’Immigration, de réfugiés et de citoyenneté pour plus d’informations.

Nous demandons aussi aux parrains privés de s’inscrire à notre Enregistrement de parrains privés de réfugiés afin de faciliter le mentorat et l’appuie aux groupes de parrains privés à travers la province. Merci de nous contacter si vous désirez communiquer avec un groupe de parrains privés dans votre région.

 

Où puis-je trouver de l’information sur la réaction du Canada aux réfugiés?

Pour obtenir des renseignements généraux sur le rôle que joue le Canada pour venir en aide aux réfugiés, veuillez visiter le site Web d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s’est engagé à accueillir 25 000 réfugiés syriens de plus que les engagements préalablement pris par le pays, qui oscillaient entre 5 800 et 6 500 réfugiés par année. De ces réfugiés, environ 7,000 viendront grâce aux programmes de parrains privés, et le reste seront des réfugiés pris en charge par le gouvernement. Les réfugiés admis au pays seront principalement des ménages dirigés par une femme ainsi que des jeunes familles qui ne posent aucun risque pour la sécurité.

Il s’agit du plus important plan d’accueil de réfugiés depuis la réponse aux réfugiés d’Asie du Sud-Est, qui a eu lieu pendant les années 1980. La question n’est pas de savoir combien de réfugiés seront accueillis au Canada, mais bien de déterminer quand ils arriveront dans notre région.

Des renseignements supplémentaires seront bientôt publiés. Veuillez vous inscrire à notre bulletin d’information et de nous suivre sur Facebook et Twitter pour être au courant des informations les plus récentes.

 

Qu’est-ce qu’un réfugié parrainé par le gouvernement et combien d’argent reçoit-il?

Un réfugié pris en charge par le gouvernement (RPG) est un réfugié inscrit sélectionné à l’étranger par le gouvernement du Canada en vue de sa réinstallation. Les RPG détiennent le statut de résident permanent (RP) dès leur arrivée et ils reçoivent de l’aide financière et autre du gouvernement du Canada pendant une période maximale d’un an.

Dès leur arrivée au Nouveau-Brunswick, les réfugiés parrainés par le gouvernement (RPG) reçoivent des prestations de revenu dans le cadre du Programme d’aide à la réinstallation (PAR), conformément aux objectifs humanitaires nationaux. Ces prestations sont du même montant que les prestations de soutien du revenu provinciales et les réfugiés peuvent les recevoir pendant une période maximale d’un an ou jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de subvenir à leurs besoins, selon la première des deux éventualités à se réaliser. Les prestations versées dans le cadre du PAR comprennent des montants mensuels destinés à aider les réfugiés à se loger, à se déplacer et à se nourrir. De plus, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada verse une allocation initiale ponctuelle pour permettre aux réfugiés d’acquérir des vêtements, un téléphone, des articles de toilette et d’autres articles de la vie quotidienne.

La grande majorité des réfugiés intègrent la population active pendant l’année suivant leur arrivée et ils deviennent rapidement des contribuables à part entière et des acteurs importants du développement socioéconomique du pays. Si vous désirez soutenir la réintégration des réfugiés dans le marché du travail en offrant un emploi ou du soutien professionnel aux réfugiés, merci de suivre ce lien.

 

Comment puis-je parrainer un réfugié?

Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur le parrainage de réfugiés, consulter le site Web du ministère d’Immigration, de réfugiés et de citoyenneté.

Tous les ans, des milliers de réfugiés reçoivent l’aide du programme de parrainage privé de réfugiés. Des personnes peuvent former des Groupes de cinq personnes pour parrainer des réfugiés étrangers répondant aux critères d’admissibilité au Canada. À titre de parrain, vous offrez votre soutien financier et affectif aux réfugiés tout au long de la période parrainage. Vous devez notamment aider les réfugiés à se loger, à se vêtir et à se nourrir. La plupart des parrainages durent un an, mais certains réfugiés peuvent avoir besoin de l’aide de leurs parrains pendant une période pouvant atteindre trois ans.

Les réfugiés doivent répondre aux critères d’admissibilité imposés par les lois canadiennes et doivent se soumettre à des examens médicaux et de sécurité avant leur arrivée au Canada.

 

Combien coûte le parrainage d’un réfugié?

Il y a divers programmes à travers lesquels les individus peuvent parrainé des réfugiés, soit par un groupe de cinq, groupes constitutifs, les groupes communautaires, programme mixte bureau des visas ou autre. Pour plus d’informations sur ces options, merci de visiter le site Web du ministère d’Immigration, de réfugiés et de citoyenneté.

Même si le coût de la vie varie d’une région à l’autre du pays, en pratique, on attend des parrains qu’ils offrent aux réfugiés un soutien d’un niveau au moins équivalent à celui qu’offrent les prestations d’aide sociale en place dans la communauté où les réfugiés devraient s’établir. Il est suggérer d’estimer le coût à environ $30,000 pour une famille.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur le montant des prestations d’aide sociale, veuillez visiter la page Web du gouvernement du Nouveau-Brunswick portant sur le développement social.

 

Où s’établira la majorité des réfugiés à leur arrivée au Nouveau-Brunswick?

Puisqu’à leur arrivée au Canada, les réfugiés pris en charge par le gouvernement possèdent déjà le statut de résidents permanents, ils sont libres de s’établir à l’endroit de leur choix au pays, peu importe la région où les autorités ont prévu qu’ils iraient. Les individus arriveront en premier à Toronto et Montréal et seront ensuite réinstallés dans différentes villes à travers le pays.

Au Nouveau-Brunswick, Fredericton, Moncton et Saint John figurent au nombre des communautés canadiennes désignées de gérer la réinstallation des réfugiés dans la province. Du logement transitionnel et premanent sera assigné à travers la province en collaboration avec nos divers associations multiculturelles et le gouvernment provincial. Si vous avez du logement abordable à offrir, merci de suivre ce lien pour fournis les informations. 

La publication du gouvernement du Nouveau-Brunswick (novembre 2015) intitulée Réception et réétablissement des réfugiés syriens : Une perspective provinciale sur l’intervention contient des renseignements détaillés sur le sujet.

 

Quand prévoit-on que les premiers réfugiés arriveront?

Les premières arrivées des réfugiés sont attendues en début décembre 2015. Le gouvernement fédéral ficelle encore les détails logistiques liés à l’arrivée des réfugiés au Canada. Puisqu’ils doivent non seulement organiser le transport et l’hébergement, mais aussi des examens de santé et de sécurité exhaustifs, les responsables du gouvernement n’ont pas encore fourni tout les détails sur les dates d’arrivée exactes au Nouveau-Brunswick.

Toutefois, puisque l’objectif est que des réfugiés aient été pris en charge d’ici la fin février, on peut raisonnablement s’attendre à ce que les premiers réfugiés arrivent au cours des prochaines semaines et à ce que l’afflux continue pendant les premières semaines de 2016. Notez que la réinstallation des réfugiés continuera bien au cour de l’année 2016. Le soutien communautaire sera nécessaire pour des mois à venir.

 

Qu’est-ce qui est fait au niveau local?

Les organismes membres du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick travaillent en étroite collaboration avec d’autres organisations et fournisseurs de services à travers la province. Ensemble, nous recrutons des bénévoles et aidons à la coordination stratégique des efforts visant à maximiser les résultats produits par nos ressources et nos nombreuses forces.

Le CMNB est donc un joueur clé pour la coordination provinciale des efforts de réinstallation pour veiller à ce qu’on réponde à la fois aux besoins des réfugiés et à ceux de la communauté. Nous travaillons déjà en étroite collaboration avec les organismes de réinstallation des trois grandes villes – Fredericton, Moncton et Saint John – et nous communiquons avec les principaux fournisseurs de services de la région afin d’organiser tout ce qui doit l’être pour le logement, les services médicaux, le transport et le soutien logistique.

Le CMNB a également mis en place une plateforme en ligne pour contribuer à la distribution de renseignements courants sur les efforts de réinstallation et pour offrir un guichet central pour les propositions de soutien soumises par de généreux Néo-Brunswickois. Pour en savoir plus sur comment vous pouvez appuyer les efforts locaux, merci de contacter votre association multiculturelle régionale.

 

Qu’est-ce qu’un réfugié?

La Convention de Genève définit un réfugié comme étant une « personne qui se trouve hors du pays dont elle a la nationalité ou dans lequel elle a sa résidence habituelle, et qui du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social déterminé ou de ses opinions politiques craint avec raison d’être persécutée et ne peut se réclamer de la protection de ce pays ou en raison de ladite crainte ne peut y retourner ». Source : « Convention et protocole relatifs au statut des réfugiés », Bureau du UNHCR, août 2007.

 

Que pouvez-vous nous dire au sujet des Syriens?

Voici quelques détails sur les Syriens (source):

  • Il y a environ 41,000 Syriens qui vivent au Canada. Ces communautés seront des sources importantes de soutien émotionnel pour les nouveaux arrivés.
  • Environ 50% des réfugiés ont moins de 25 ans, et plus d’un tiers des réfugiés sont des enfants de moins de 15 ans.
  • Les syriens parlent principalement arabe, mais d’autres langues telles que le kurde, l’arménien, l’araméen et le circassien sont également parlés. Plusieurs jeunes syriens parlent l’anglais et/ou le français. Des Syriens réinstallés au Canada en 2014, près de la moitié parlait l’une des langues officielles du Canada.
  • Les syriens ont des taux élevés d’alphabétisation (84% de la popultion est alphabétisée). Cependant, le conflit a perturbé l’accès à l’école pour de nombreux enfants. Les efforts visant à réintégrer les enfants dans les écoles sera une priorité pour les agences de réinstallation.
  • Le groupe ethnique primaire en Syrie est arabe (90%), d’autres grands groupes ethniques comprennent les Kurdes et les Arméniens.
  • Environ 56% de la population syrienne a résidé dans les zones urbaines avant le conflit, notamment à Damas, Alep, Hama, Homs, etc.
  • La religion majoritaire en Syrie est l’islam (87%), y compris 74% qui sont musulmans sunnites, et 13% Alawi, Ismaili et chiite. Environ 10% des Syriens pratiquent le christinanisme, avec des individus identifiant comme orthodoze, uniate et chrétiens nestoriens. Tous les jours féfirer musulmans et chrétiens sont des jours fériés officiels en Syrie.
  • Tous les réfugiés doivent passer une évaluation de santé complète avant leur réinstallation. Le soutien en santé mantale pour des individus souffrant d’un traumatisme sera une préoccupation majeure pour les professionnels de la santé au Canada.
  • La nourriture syrienne se compose d’un large éventail de céréales, de la viande et des fruits et légumes. Les plats communs incluent le pita et hoummos (trempette aux pois chiches), baba ganoush (trempette à l’aubergine), mahshe (feuilles de vignes farcies), shawarma (gyroscope), et les salades telles que le taboulé et fattoush. Les musulmans syriens ont normallement des restrictions alimentaires qui ne leur permettent pas de manger du porc; en outre, certains ne consomment pas d’alcool et ne mangent pas de crustacés.

Pour plus d’informations sur le conflit en Syrie et la réponse humanitaire, veuillez visiter le site Web de l’OCHA (agence des Nations Unies pour les réponses humanitaires).

 

Renseignements supplémentaires :

Veuillez vous inscrire à notre bulletin d’information et de nous suivre sur Facebook et Twitter pour être au courant des informations les plus récentes.

Pour obtenir des statistiques et de l’information supplémentaire sur l’accueil de réfugiés au Canada dans l’histoire récente, veuillez cliquer sur ce lien.

Vous souhaitez obtenir des renseignements supplémentaires? Nos collègues du Centre d’accueil multiculturel et des nouveaux arrivants de Saint John ont dressé une liste exhaustive de manuels et de guides sur le parrainage de réfugiés et sur d’autres sujets connexes.