Un groupe de Syriens nouvellement arrives on pris l’autobus du village des valeurs pour renouvler leur garde-robevant

FREDERICTON – Tandis que les familles syriennes sont sur le point de quitter Riverside Resort à Mactaquac en direction de leurs nouveaux foyers d’Edmundston, de St. Stephen’s, de Woodstock et de Bathurst le mardi matin 29 mars, 36 personnes se rendront au Village des Valeurs renouveler leur garde-robe.

Dans le cadre d’un partenariat provincial avec le Village des Valeurs, le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick et L’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire, Le Village des Valeurs a jusqu’à présent remis plus de 1 000 bons d’achat dont la valeur approximative est de 150 $ par personne et ce, dans le but d’aider les Syriens nouvellement arrivés à renouveler leur garde-robe.

« Le Village des Valeurs possède les infrastructures, plusieurs employés et une gamme bien structurée de tailles et de styles. Tous ces éléments ont généré un excellent partenariat et une expérience de magasinage très stimulante pour les familles syriennes, » déclare Alex LeBlanc, directeur exécutif du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick.  « Tous les Syriens nouvellement arrivés reçoivent un bon d’achat d’une valeur maximale de 150 $ pour l’achat de vêtements et d’autres articles du Village des Valeurs, soit une facture de 750 $ pour une famille de cinq – ce qui est formidable. Quelle belle façon pour eux de démarrer leur nouvelle existence. »

« Ces familles vivront une belle expérience ce matin… surtout les dames qui ont très hâte d’aller faire des emplettes. Lorsque survient une réinstallation, posséder une nouvelle garde-robe constitue une étape cruciale, » indique Lisa Bamford, directrice exécutive de l’Association multiculturelle de Fredericton.  « Les familles qui font des emplettes aujourd’hui s’établiront dans de nouvelles collectivités autres que celles de Saint John, de Fredericton et de Moncton.  Comme la chaîne Village des Valeurs n’est pas présente dans ces nouvelles collectivités, c’est formidable que les familles puissent acheter des vêtements avant de se rendre dans leurs nouveaux foyers, » précise Bamford.