ÉLARGIR L’ACCÈS À LA JUSTICE DES IMMIGRANTS ET DES RÉFUGIÉS DU N.-B.

pressrelease

MONCTON – Les immigrants et les réfugiés qui arrivent au Nouveau-Brunswick doivent affronter plusieurs obstacles dans leur cheminement pour s’intégrer et s’établir, y compris des obstacles à la justice. Pour les gens moins fortunés, l’aide juridique pourrait être difficile d’accès.  Le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick est fier d’annoncer un nouveau partenariat qui aidera à diminuer le fardeau que créent ces barrières.

 

McInnes Cooper et le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick vous invitent à la signature d’une entente, laquelle offre des services juridiques bénévoles aux immigrants partout au Nouveau-Brunswick, dont l’accès à la justice est restreint à cause de barrières sociales et financières.

 

« Ce partenariat appuiera la transition des nouveaux immigrants au Canada, particulièrement le Nouveau-Brunswick, en facilitant l’accès aux services juridiques, » déclare Jeff Hoyt, chef de file régional chez McInnes Cooper Nouveau-Brunswick. « Nous sommes fiers de participer à cette initiative avec le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick. »

 

« Créer une entreprise peut s’avérer difficile surtout si l’anglais ou le français n’est pas sa langue maternelle, » indique Mike Timani, président du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick.  « Cet arrangement aidera les immigrants qui veulent créer une entreprise, et bien d’autres, à s’assurer qu’ils sont sur la voie du succès ici au Nouveau-Brunswick. Si on retient les nouveaux arrivants et participe à leur succès, le Nouveau-Brunswick en tirera profit. »